Les modes de transmission du virus du Sida

          Si l’épidémie du virus de VIH ne cesse d’augmenter, c’est dû au fait que le virus responsable du sida (VIH) peut passer d’un individu à un autre. Pour cela, il faut au virus une porte d’entrée, une porte de sortie et un véhicule qui est le liquide contaminant. Cependant, le VIH est relativement peu contagieux. En effet, il est beaucoup moins contagieux que le virus de la grippe par exemple.

 

          La transmission d’un individu à un autre se fait lors de rapports sexuels. En effet, ce virus vit à l’intérieur de cellules composant les sécrétions sexuelles. Ce mode de contamination est le principal, puisqu’il représente 80% des cas à l’échelle mondiale (dont 70% correspondent à une transmission hétérosexuelle, comparé à ce que l’on pouvait penser autrefois).

 

    

          Le second mode de transmission est la contamination par le sang. Cette transmission se fait lors de transfusions sanguines ou injections de produits sanguins contaminés dans le corps, mais également lors du partage de seringues ou aiguilles non stérilisées comme chez les consommateurs de drogue par exemple. A l'heure actuelle ce mode de propagation est l'un des plus rare. En effet, depuis l'apparation du virus des tests sont réalisés pour chaque don de sang.

 

          L’autre moyen de transmission se fait de la femme enceinte, contaminée, à son enfant, au cours de la grossesse, il s’agit de la voie intra-utérine. Le nourrisson peut aussi être contaminé à l’accouchement ou bien par allaitement. Cette transmission est fréquente. Cependant, le risque qui était de 30% ou plus en l’absence de traitement a été réduit à moins de 5% dans les pays développés. Ce risque n’a malheureusement pas été diminué dans les pays en voie de développement par manque de moyens comme en Afrique notamment.

 

 

 

Toutes les photos proviennent de "google images"

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site